À propos d’un constat partagé

 

« Je ne crois pas du tout que l’enjeu numéro un de toutes nos réflexions, ce soit de penser le digital. Je pense que ce que les gens attendent de plus en plus de nous, c’est de penser le fond. » À qui attribueriez-vous cette citation fort impertinente ? À un des membres de la nouvelle association pour une communication plus responsable ? À un écolo ? …À moi ?

Raté. L’auteure de cet admirable propos est Mercedes Erra, présidente exécutive d’Euro RSCG Worldwide, un des plus grands groupes de communication, lors de l’introduction du Hub Forum 2011, qui traitait de l’influence et de la communication 360 (tout un programme).

On pourra certes objecter que les pratiques d’Euro RSCG pour le compte de ses clients ne sont pas encore au diapason de ce discours. N’empêche. Ce qui est important, c’est que ce constat, qui est celui de la communication responsable (et que je rabâche à l’envi sur ce blog), commence à apparaître comme une évidence pour toute la profession. Notre modèle de consommation ne pourra pas perdurer, nous avons perdu le lien avec le public à force de l’avoir matraqué de mensonges et de l’avoir pris de haut. Nous devons recréer la confiance, en misant sur la preuve, et revenir aux produits. Tope là, Mercedes Erra !

J’attends avec intérêt et gourmandise la réponse qu’Euro RSCG apportera face à ce constat. Prenez 24 minutes de votre temps pour visionner cette vidéo, juste 24 petites minutes, c’est vraiment une excellente keynote.

Crédit photo : Kieran Tully, sur Flickr, image mise à disposition sous un contrat Creative Commons by-sa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.