Beckett

Croisée hier grâce aux hasards de la vie, cette citation de Samuel Beckett, extraite de Molloy (1951) :

À force d’appeler ça ma vie je vais finir par y croire. C’est le principe de la publicité.

Je ne peux pas ne pas adhérer à cette pensée. Qu’elle soit de Beckett n’est pas étonnant, et me ravit. C’est une version courte et ô combien plus percutante de ce que je développais il y a quelques semaines. Oui, la pub nous dit bien ce que doivent être nos vies. D’où l’enjeu de changer la façon dont les organisations communiquent.

Souvent, dans les livres, il y a une citation. Ça fait chic. Et si, d’ici quelques mois, c’était celle-là qui se retrouvait dans un essai sur la communication responsable ?

 

Crédit photo : cerulean5000, sur Flickr, image mise à disposition sous un contrat Creative Commons by.

Partagez ce contenu !Email this to someone
email
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin
,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.