Changement de crèmerie

Une petite note pour vous dire que je viens de changer d’hébergeur. Depuis ce matin, transition invisible pour vous, je suis passé de Ouvaton à All2all, et voulais faire part des raisons de ce choix.

À la création de ce blog, j’avais choisi Ouvaton pour ses valeurs : une coopérative, où l’on vous proposait de devenir hébergeur-hébergé, où l’on défendait les logiciels libres, la liberté d’expression et la confidentialité des données, cela avait de quoi m’attirer. De quoi en apprendre sur le métier d’hébergeur en participant à la vie de la coopérative, et être capable de créer des sites de A à Z.

Alors, pourquoi changer de crèmerie aujourd’hui ? Sans tourner autour du pot, j’ai été déçu par Ouvaton.

 

Ouvaton ? Ailleurs…

Problèmes d’offres inadaptées
Fonctionnalités très réduites, trop peu d’espace disque et de bande passante, avec une évolution vers du plus cher pour pas franchement mieux. En général les formules d’Ouvaton sont mal dimensionnées, et la façon de s’occuper des machines comme des hébergés est de plus en plus étrange.
Problèmes de gestion
Sur ce point, je vais être peu disert. Je ne peux que constater que les valeurs de base d’Ouvaton (la participation à la coopérative, le libre, la confidentialité, etc.) ne sont plus incarnées. Pudiquement, on appelle cela « problèmes de gouvernance ». Une seule illustration : les AG mobilisent de moins en moins, la dernière pas plus d’une quinzaine de personnes… sur environ 2 000 coopérateurs. La coopérative se replie lentement sur elle-même…
Performances décevantes
Si malgré tout cela, au moins les performances étaient correctes… mais non. Des bugs en pagaille. Des interfaces de gestion calamiteuses. Des machines hors d’âge, peut-être pas gérées au mieux, et par conséquent un temps de chargement des pages handicapant la lecture, le référencement et la maintenance.

Ne voyant pas de solution à ma portée, je préfère aller voir ailleurs, et ne garde que le positif de mon passage à Ouvaton. Ce fut une expérience très enrichissante, qui m’a permis de rencontrer quelques personnages hauts en couleurs, avec lesquels je continue à collaborer. Bonne continuation à tous les ouvatoniens, j’espère que la coopérative retrouvera des couleurs, et saura bientôt de nouveau incarner ses idéaux comme c’était le cas à ses débuts. Un hébergeur indépendant et militant en France, c’est indispensable !

 

Fier d’être (un peu) belge

J’ai donc repris il y a quelques semaines ma réflexion sur l’hébergement là où je l’avais laissée. La présence de logiciels libres (et même du 100% libre) est toujours ma première priorité, avec une grande autonomie dans la gestion technique du serveur. Je veux pouvoir y installer ce que je veux, dans la version de mon choix. Le fait de pouvoir gérer mes données comme je l’entends, de pouvoir écrire ce que je veux avec la plus grande liberté d’expression, ne saurait également être une option. Si en plus, l’impact environnemental des serveurs pouvait être minoré, ce serait parfait. Mutualisé, performant, pour un prix bien calibré (ni trop peu ni trop) et avec un support de qualité… N’existe-t-il pas un hébergeur qui propose tout cela ?

En France, peut-être pas encore. Il y a toujours un aspect qui pêche, et souvent pas mal de greenwashing. Mais de l’autre côté de la frontière, cela existe ! Alors pourquoi pas émigrer en Belgique ? Il y a à peu près tout ce que je recherche dans un réseau du nom de all2all :
– « 100% libre et open source », disent-ils. Je confirme, aucune faille de ce côté. Belgium, one point.
– j’installe ce que je veux, avec l’aide de documentation, glossaire et FAQ technique adaptés.
– all2all utilise des serveurs à faible consommation, alimentés par des énergies renouvelables, parle utilisation efficiente du matériel, recyclage des déchets. Pas de surpromesse, des actions vraies. Mais j’aimerais en savoir plus sur l’alimentation en énergies renouvelables… s’agit-il juste de certificats verts, ou d’une fourniture par Ecopower (équivalent et inspirateur belge d’Enercoop) ?
– leurs engagements sont repris dans une charte que je trouve juste enthousiasmante, et dans laquelle je me retrouve pleinement. J’espère qu’elle est appliquée de la première à la dernière ligne…

Les premiers contacts sont positifs. Support de grande qualité, humain et rapide, performances du site nettement améliorées, outils de gestion qui prennent un peu de temps à être apprivoisés, mais remarquables de puissance. Bref, on verra à l’usage, comme on dit. Me voilà donc un peu plus belge. Pour un peu plus de septante euros, c’est une très bonne affaire.

 

Crédit photo : Groume, sur Flickr, image mise à disposition sous un contrat Creative Commons by-sa.

4 comments to “Changement de crèmerie”
  1. Bonjour
    Planet-bio est une communauté de blogueurs et de sites autour des
    produits bio, du commerce équitable, de l’environnement, de l’écologie
    et du développement durable.
    Notre communauté vient tout juste de se lancer.
    Ici le principe de fonctionnement http://planet-bio.com/inscription.php
    J’utilise biblboplanet solution logiciel libre pour ce projet
    http://www.bilboplanet.com/
    Le but étant de devenir aussi influant que http://www.planet-libre.org
    Merci à vous et espérant vous voir sur notre planète
    Puis-je y insérer votre flux RRS ou inscrivez directement
    http://planet-bio.com/inscription.php
    bien à vous

    • Bonjour,

      Merci pour cette invitation. La référence au Planet Libre me plaît bien, c’est un de mes flux rss ! Visiblement la convergence entre écologie et logiciels libres, cela vous parle aussi…

      Je vous réponds par mail.

  2. Même évènement sur Ekitinfo. On a changé de serveur il y a deux jours. On est passé de Etyc à OVH. De l’écolo au classique ! Un peu la démarche inverse de toi…

    En fait, Etyc, ne pouvait plus nous apporter l’assistance technique nécessaire à un « gros » site comme ekitinfo.org. Mais ils étaient très à l’écoute, très sympa et surtout, leurs serveurs sont compensés carbones. Avec OVH on a plus de sureté au niveau technique, mais on n’est plus écolo du tout… pas assez d’argent pour payer l’hébergement et la compensation carbone !

    • Merci pour les nouvelles d’Ekitinfo, Guillaume. Si vous êtes chez OVH, bienvenue dans le Nord (ils sont à Roubaix) !

      Pour l’hébergement d’un site, on se retrouve assez vite dans une impasse. Être écolo ? Voilà qui semble un peu présomptueux, et que l’on comprend vraiment quand on met les pieds pour la première fois dans un data center. Consommation électrique de folie, gros dégagement de chaleur (donc isolation un peu spéciale et climadonf), bruit… De toute façon, c’est une activité polluante. On parle donc en termes de réduction d’un impact qui restera important.

      C’est là que je ne te suis pas sur la compensation carbone. Entre la spéculation, l’utilisation frauduleuse possible et l’impact réel de la compensation (des arbres plantés à l’autre bout de la Terre, mouaif), je n’y trouve pas mon compte. Ce serait d’ailleurs un bon sujet d’article – un de plus. Je préfère la démarche d’All2all : alimenter le data center avec des énergies renouvelables, et faire en sorte de limiter la consommation électrique, c’est très concret, simple d’application.

      Au final, à chacun son cheminement, il n’y a pas de choix tout noir ou tout blanc. J’ai déjà eu des sites chez OVH, disons que c’est un industriel de l’hébergement. Les sites tournent, tout est rationalisé (pour les machines, c’est bien, le support un peu moins). Et du moment que le site tourne, c’est bien l’essentiel, non ? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.