Comment devenir une star du web en quelques jours…

… pour les mauvaises raisons. Jacqueline Howett, vous connaissez ? Son nom est en train de devenir célèbre. Jacqueline est écrivain et vient de publier The Greek Seaman, un e-book auto-édité. Un blog, BigAl’s Books and Pals, joue le rôle de critique littéraire des livres disponibles pour le Kindle d’Amazon. Sa critique du livre de la dame est scolaire, un paragraphe de positif, un paragraphe de négatif. L’intrigue est bien ficelée, mais les erreurs d’écriture sont jugées trop nombreuses et rédhibitoires. Note : 2/5.

Rien de bien méchant, mais ce n’est pas du goût de l’auteur, qui s’empresse alors de le faire savoir dans les commentaires de l’article… Insultes répétées, agressivité, acharnement inutile, tentative de censure, bêtise crasse, mauvaise foi absolue, tout y passe, dans un anglais des plus médiocres. Poisson d’avril ? Nullement, ou alors bien en avance. On ne peut s’empêcher d’avoir de la pitié pour la pauvre Jacqueline, bien désarmée face à la puissance du web, dont elle n’a pas compris les usages et la portée. Il faut aussi la remercier de donner un parfait exemple de ce qu’il ne faut pas faire quand on n’est pas content de ce que l’on dit de vous. S’acharner contre l’évidence ne sert à rien.

Je me permets donc une traduction des répliques de cette anti-héroïne malheureuse, pour les non-anglophones… ou ceux qui ont la paresse de cliquer sur le lien plus haut. J’ai essayé de respecter toutes les bourdes orthographiques, grammaticales et typographiques. Savoureux au possible.

Premier commentaire, 18 mars 5h32 : « Vous n’avez visiblement pas lu la seconde bonne version que je vous ai demandé de télécharger et qui était également reformatée, c’est donc une critique très injuste. Mes lecteurs/critiques sur Amazon lui donnent 5 étoiles et 4 étoiles, ils disent avoir vraiment apprécié The Greek Seaman et l’avoir trouvé bien écrit. Peut-être que cest juste mon style et le fait d’être anglaise est ce que vous ne comprenez pas. Désolé que ce n’ait pas été votre tasse de thé, mais je crois que je vais m’en tenir à mes avis cinq étoiles et quatre étoiles merci. »

Puis trois commentaires de Jacqueline Howett, deux le 19 et un le 23, reprenant texto des avis venant d’Amazon.

[Deux commentaires anonymes le 25, s’étonnant d’une telle mesquinerie, puis un de l’auteur du blog, qui démonte les arguments de JH et argumente calmement mais fermement, exemples à l’appui.]

Le 28 9h37 : « Mon écriture est très bien !

Vous n’avez pas téléchargé la bonne version… vous ne l’avez pas fait. Impossible !

Quant à annonyme

Al a été autorisé à télécharger un exemplaire gratuit sur smashwords le lendemain dans le format qu’il préfférait.

Ecoutez AL, je ne suis pas d’humeur à jouer au serpent avec vous, ce que j’ai lu plus haut n’a pas de défaut. Mon écriture est bien. On vous a dit de télécharger un nouvel exemplaire à cause de problèmes de format le lendemain même pendant que c’était gratuit sur Smashwords, pour que vous puissiez choisir le format que vous vouliez pour pouvoir le lire et que s’il y avait des fautes d’orthographe elles étaient corrigées. Enlevez simplement cette critique qui est dans l’erreur, n’ayant pas téléchargé la dernière version que J’ai insisté. Pourquoi critiquer mon livre après qu’on vous ait dit ceci, et plus énervant pourquoi n’avoir jamais jamais répondu à aucun de mes e-mails ?

Et merci de répondre maintenant par e-mail.
Ce n’est pas seulement découtant et anti-professionnel de votre part, mais vous ne m’aurez pas AL.

Qui êtes-vous d’abord ? Hein, qui êtes-vous ?
Que sait-on de vous ?

Vous n’avez jamais téléchargé un second exemplaire espèce de menteur !
Vous ne m’avez jamais jamais renvoyé un e-mail

En plus si vous voulez jeter des conneries sur des auteurs vous devriez d’abord leur demander leur permission s’ils veulent qu’on colle ça sur l’internet par e-mail. C’est le sujet de grands débats entre auteurs.

C’est vous quiètes visé pas moi !
Maintenant virez-moi cette critique d’ici ! »

[Anonyme : rappel des us et coutumes sur de tels sites.]

28 mars 10h19 : « Le livre est sorti, il va très bien sans vos commentaires. Mon premier livre est super ! et j’ai l’intention de faire de la promotion maintenant sans votre manège. Admettez-le AL, vous avez fait une boulette, et vous ne pouvez pas la corriger !

Je sais que cest vous AL qui parlez, arrêtez de vous cacher, debout et soyez un homme !

Je veux que cette critique soit retirée ou qu’elle soit juste considérée comme abusive.

Hmm j’avais jamais vraiment été active sur votre forum à raison, maintenant je sais pourquoi. »

[Les attaques se font plus nourries contre la pauvre Mrs. Howett, sur son attitude et sur ses messages à l’anglais approximatif. Un autre critique sur internet, Red Adept, des messages anonymes, et le webmaster.]

28 mars 11h40 : « C’était le lendemain même, il était tellement cense télécharger la version d’urgence, comme tous les autres l’avaient fait. Non ce n’est pas juste !

Et Red adept ne vous en mêlez pas !

Mais regardez votre petit manège, vous tous….regardez-vous.

Pourquoi ne pas juste dire, okay Jacqueline, merci pour ce nouvel exemplaire. C’était si dur à dire ? Je veux dire, c’était un jour après, et j’ai dit la même chose à mes lecteurs sur Facebook et ils ont tous dit merci Jacqueline, nous avons eu la version propre.

Où est passée la politesse ?

Pourquoi lire le mauvais exemplaire ? c’a aucun sens.

Alors maintenant vous avez besoin d’une armée AL pour vous en sortir ? Qu’est-ce que vous êtes tous en train de twitter sur ça à présent ?

En fait c’est étonnant, parce que je fais plein de ventes d’un coup.

…alors merci pour vos promotions,

Je vous ai demandé de me parler par e-mail.

Respectez ça ! »

[Un commentaire étonné, puis l’anonyme acharné achevant son œuvre.]

28 mars 11h45 : « Je n’y vois rien de mal AL !

Jetez un œil à la vidéo de ma voix qui le lit à partir du lien vidéo sur smashwords.

http://www.smashwords.com/books/view/21046 »

[D’autres commentaires railleurs, atterrés et définitifs.]

28 mars 11h56 : « Aussi dans le nouvel exemplaire vous ne deviez pas du tout cliquer pour aller à la page suivante sur Kindle, alors cest comme ça que je ais que vous n’avez jamais téléchargé l’exemplaire propre.

Eh bien à quoi je dois m’attendre de n’importe qui associé à la fosse aux serpents et au trou à rats à Big AL.

Vous êtes un gros rat et un serpent au venin empoisonné. Vraiment bonne chance aux auteurs qui viennent ici et s’engagent dans ça !

Regardez à quel point vous vous amusez tous bien !

Je crois que vous devriez vous cantonner aux livres d’horreur. »

[Anonyme : « Le mieux c’est que même vos commentaires, Jacqueline, sont pleins de fautes d’orthographe, de tournures étranges, d’erreurs grammaticales et de coquilles. Je suis donc certain qu’elles se faufilent dans votre écriture. Et si vous n’aviez pas un bon éditeur (ou même pas d’éditeur du tout), alors ce n’est pas dur de croire les propos du critique.

C’est comme si vous prouviez vous-même que Al a raison juste par l’écriture de vos commentaires. »]

28 mars 12h03, renouvelé à 12h22 : « Allez vous faire foutre ! »

 

 

Crédit photo : Cali4beach, sur Flickr, image mise à disposition sous un contrat Creative Commons by.

Partagez ce contenu !Email this to someone
email
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.