Le JDP évolue sous la pression

Chaque fin de mois, comme une horloge bien réglée, le Jury de déontologie publicitaire livre ses trois ou quatre « décisions » suite à des plaintes à l’encontre de publicités indélicates. Des décisions soigneusement choisies, ne traitant qu’une part infinitésimale des plaintes (32 plaintes sur 488 en 2009), tenant une équité parfaitement artificielle, et appliquant des sanctions sans conséquences. Parmi les décisions de janvier : l’aéroport de Beauvais-Tillé.

Gros navion vert

La plainte a été portée par l’ADERA, soutenue par plusieurs associations et par l’OIP. En cause, une campagne d’affichage, d’insertion presse et un dépliant de l’aéroport de Beauvais, avec des visuels montrant une feuille verte dans un ciel bleu, et dans un des cas un avion décollant de la feuille en question. avec un slogan « un autre ciel est possible », et des messages allant du neutre (« plus tranquille, plus vite, moins cher ») au tendancieux (« plus respectueux de l’environnement, plus humain »).

Je laisse à mon lecteur attentif le soin de décrypter ces messages, le greenwashing étant évident (indice : un aéroport, de toute façon, n’a pas d’impacts positifs pour l’environnement). Cette campagne comporte quelques spécificités : elle n’a pas été soumise à l’ARPP, comme recommandé par le système d’auto-régulation (c’était l’été, il y avait du vent, etc.), et les arguments de défense ont été d’une mauvaise foi particulièrement confondante. On est allés de l’ignorance des codes déontologiques qui devait logiquement aboutir à une absence de sanction ( !), à la négation pure et simple (la feuille n’est pas du tout utilisée pour symboliser une activité polluante).

Résultat : plainte fondée, campagne non conforme aux recommandations développement durable de l’ARPP.

J’ai une bonne et une moins bonne nouvelle

C’est au moins une bonne nouvelle pour l’Observatoire indépendant de la publicité, qui trouve là une preuve de son efficacité. Sans l’article de l’OIP relatant l’audience, le résultat de celle-ci aurait pu être tout autre. Mais avec le contenu de l’article montrant les imperfections du système, et pour tout dire son incapacité à aborder les impacts des publicités, la décision ne pouvait pas ne pas essayer de montrer une prise en compte des problématiques environnementales. La pression a été positive.

Pas d’affolement, ce n’est pas non plus une grande victoire pour les anti-greenwashing. Le JDP, une fois de plus, a donné le change. La pression monte ? Pour cette vague de jugements, une nouveauté : le JDP demande « au Directeur général de l’ARPP de faire cesser la campagne telle qu’elle existe à ce jour ou, si elle a cessé, de veiller à ce qu’elle ne soit pas renouvelée ». Une très bonne chose pour les riverains de l’aéroport, mais d’abord on se demande dans quels délais ce sera effectif, et puis cela reste une unique décision juste, pour tant d’autres exemples de greenwashing qui passent au travers de la passoire de l’auto-régulation. Rien n’est gagné, suite au prochain numéro.


Crédits photos : Daquella manera, sur Flickr, image mise à disposition sous un contrat Creative Commons by. Insertion presse : merci à Jean-Baptiste Cervera, président de l’ADERA, pour son aimable autorisation (URL d’origine : http://www.adera-association.com/44_Com.htm).

Partagez ce contenu !Email this to someone
email
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin
,
2 comments on “Le JDP évolue sous la pression
    • Ce sera fait, M. Cervera !

      Mais si vous voulez une méthode plus simple, et que les commentaires arrivent directement et « automagiquement » dans votre boite mail, il vous suffit de vous abonner aux commentaires… c’est en-dessous de l’espace commentaire.

      Vous pouvez aussi vous abonner au fil RSS spécifique aux commentaires de cet article, il se trouve dans le petit texte entre l’article et le commentaire (« Vous pouvez suivre les commentaires de cet article grâce au flux RSS 2.0 dédié »). En l’occurrence, il est à l’adresse http://www.communicationresponsable.fr/?feed=rss2&p=833. Pour cela il vous faut un lecteur RSS, il y en a plein de disponibles !

      Finalement, c’est quand même vachement bien conçu, communicationresponsable.fr 😎

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.