Marie, le chat et le colleur d’affiches

« Tonton, on lit une histoire ?

– D’accord, allez choisir un livre.

– Ouaaaaaais ! Père Castor, les histoires du Père Castor ! »

Alors, soit. Histoires du Père Castor. Parfait pour un dimanche. Le titre : « Marie, le chat et le colleur d’affiches. » Auteur : Laurence Delaby. Éditions Flammarion. Date de première publication : 1978. Et même dans le cadre bien innocent de ce conte pour enfants, le débat sur la place de la pub dans la société vient s’inviter.

Je vous suggère donc cette parabole élégante et fascinante. Il me semble que si en 1978, il y avait beaucoup de Marie, les chats sont aujourd’hui de plus en plus nombreux. Nous, les colleurs d’affiches, avons pour responsabilité de ne pas faire croire que les chevaux peuvent s’envoler des affiches, tout en ne perdant pas la puissance d’évocation. Ni plus ni moins que l’imaginaire vrai !

Bonne lecture, les enfants…

 

Je suis le colleur d’affiches de la grande ville. Avec mon balai, mon seau de colle et mon rouleau d’affiches, je colle des rêves sur tous les murs de la ville.

Voilà un pull-over si doux, si blanc, que les gens croiront voir un agneau blanc dans une prairie verte.

Et maintenant voici un avion comme un cheval avec des ailes qui emmène les gens dans un paradis bleu au bord de l’eau.

– Tu es un menteur, dit le chat maigre. La petite Marie n’aura jamais un pull aussi blanc, aussi doux, que ton mouton dans la prairie verte. Et ton avion n’emmènera jamais personne de notre rue.

– Tu n’y comprends rien, dit le colleur d’affiches au chat. Je vais t’expliquer. On regarde mon cheval sur l’affiche, mon cheval tout blanc, avec ses ailes, ses grandes ailes. On le regarde bien. Et voilà que tout doucement, il se décolle du mur. On saute dessus et ça y est ! On vole dans le grand ciel bleu.

– Montes-y donc, sur ton cheval, que je voie un peu ça ! dit le chat.

– Oh oui ! dit Marie, s’il vous plaît, montrez-nous.

Le colleur d’affiches regarde son cheval en silence. Il se recule. Enfin, il secoue la tête :

– J’ai mis trop de colle, attendez quelques jours. Dès qu’elle aura séché, hop ! mon cheval s’envolera.

 

Crédit photo : U.S. Fish and Wildlife Service – Midwest Region, sur Flickr ; image mise à disposition sous un contrat Creative Commons by.

Partagez ce contenu !Email this to someone
email
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.