Ouvaton, inventons

100080523_a641059e17

Samedi dernier (13 juin 2009) se tenait l’Assemblée Générale d’Ouvaton, l’hébergeur de ce site. J’y étais présent, parce que chez Ouvaton, je ne suis pas qu’hébergé. Je suis aussi hébergeur.

Coop

Assister à cette AG, c’est inévitablement être exposé à un rappel des valeurs fondatrices de la coopérative. Participation des hébergés, promotion des logiciels libres, recherche de tarifs abordables, garantie absolue de confidentialité des données, liberté d’expression… bref, une société (car c’est une SA) où il fait bon avoir son site web, comme je le supputais déjà lors de la mise en ligne de communicationresponsable.fr.

Où il est question de politique

L’AG s’est ouverte sur un débat autour de l’actualité essentielle du web : la loi Internet et Création, qui doit (devait ?) donner lieu à la création de l’Hadopi. Pour évoquer le sujet, deux spécialistes : Benjamin Bayart, président de FDN (le plus vieux fournisseur d’accès Internet de France, soit dit en passant), et surtout Martine Billard, députée vert de Paris, remarquée pour sa défense des principes démocratiques et sa présence lors des débats, que ce soit pour la loi DADVSI de 2006 ou Hadopi en 2008/2009.

Le rappel fut fait des enjeux qui découlaient du contrôle d’Internet. Un autre combat se profile à l’horizon : LOPPSI, comme loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure, où il sera question de donner au Ministère de l’Intérieur la possibilité de contraindre les FAI à interdire l’accès à certains sites (choisis par l’administration). Le prétexte : les sites pédopornographiques et illégaux. Quoi, comme en Chine ? Oui, oui… Et dès que la neutralité des réseaux est remise en cause, la liberté d’expression n’est plus assurée.

Ethical business as usual

En ce qui concerne le reste de l’AG, rien de sensationnel. Bilan moral, financier, modification des statuts, point sur la dynamique des souscriptions (4 000 coopérateurs et environ 2 100 sites web hébergés), délicate mise sous licence libre du logiciel servant à la facturation, la compta et la gestion clients… à chaque fois, des débats nourris, intéressants, vivants. Rien d’autre que la vie normale d’une structure où la démocratie et la participation sont la règle.

J’ai déjà fait part de ma volonté de m’impliquer dans Ouvaton. Cette AG en est le premier acte, et elle ne fait que me conforter dans mon choix. La réponse à la question Ouvaton ? est connue. Vers un autre modèle pour l’hébergement. Maintenant, le chemin qui mène là où l’on sait qu’on va, c’est aux coopérateurs de l’inventer. Chouette mission.

Crédit photo : ar de graça, sur Flickr, image mise à disposition sous un contrat Creative Commons by-sa.

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.