Revue de web #10

950035025_28af9265e2_m

Côté com :

Bayer, en grand. En très grand. Très très grand. Trop ?

– Entreprises et développement durable, une note globale de 5,5/10. Et moi qui croyais être définitivement sorti des bacs à sable…

– Dimanche dernier, j’ai regardé Automoto sur TF1. Si, si… et à part le côté très superficiel de l’émission (j’ai des souvenirs de gamin d’une émission faite par des passionnés, pointue mais accessible), j’ai été bombardé d’expressions comme « voiture verte » ou « voiture écolo ». Ceux qui gobent ça comme l’évangile feraient bien de lire cet article lumineux. De toute façon, m’en fous, je vais me mettre à la moto.

– J’espère que vous n’avez pas manqué la campagne accompagnant la sortie de Windows 7 ! Comment dire… Grotesque ? Ringard ? Pas convaincant une seule seconde ? Pathétique ? Mensonger ?

– J’ai un gros faible pour la communication de Danone. Quand j’ai besoin d’un exemple d’incohérence, c’est une valeur sûre. Et quand ils utilisent l’argument social, ça fait… du socialwashing ! (En plus, je suis cité, c’est mon quart d’heure ma minute mes 5 secondes de célébrité)

Bloggeurs, faisez gaffe ! Du moins aux USA, où la Commission fédérale du commerce recommande d’identifier les contenus sponsorisés. J’en connais deux ou trois qui feraient bien de s’en inspirer (et je ne donnerai pas de nom).

Monsanto condamné définitivement pour publicité mensongère. Qui sème du Roundup récolte des emmerdes.

Comment communiquer après un suicide dans une entreprise ? Peut-être faudrait-il s’en préoccuper un peu en amont. Ce n’est qu’une suggestion.

Côté développement durable et compagnie :

– L’ennemi du climat, ce serait l’industrie, du propre aveu des industriels du pétrole. (cf. le slogan de Veolia Environnement : l’environnement est un défi industriel)

La crise de l’économie est aussi celle de son enseignement. Tout comme la crise de la publicité est aussi celle de son enseignement.

– Je n’avais pas évoqué le Syndrome du Titanic, le film de Nicolas Hulot. Je suis enfin allé le voir, pour en ressortir partagé et confus. Un des problèmes est la cible du film : il s’adresse à des bobos, urbains, dépensiers et cultivés. Donc pas à moi.

– Par contre, depuis quelques semaines, je suis scotché sur Arte, dont les documentaires sont un régal. Déchets, le cauchemar du nucléaire en est un bon exemple. Il n’est pas parfait, mais qui croire ? La journaliste engagée ou ceux qui ne font que dissimuler depuis 40 ans ?

– Mais qui veut la peau de la HQE ?

– Vous vous demandez pourquoi engager une politique RSE ? Voici quelques éléments de réponse.

La compensation carbone, j’aime de moins en moins.

– Conso : apparemment, les 25-49 ans ont un cerveau !

– À lire absolument : « décroissance, vous avez dit décroissance ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.