Revue de web #11

950035025_28af9265e2_m

Aujourd’hui, une revue de web particulièrement chargée. Chaussez vos plus belles lunettes vertes, mettez des pellets dans le poêle (je sais, c’est mécanisé…), installez-vous confortablement, vous allez en avoir pour quelques heures de lecture. Après, vous serez au fait de l’actualité à la rencontre entre communication et développement durable !

Côté com :

Pub traditionnelle : no future ? J’ai tendance à penser que oui, mais je comprends bien que les professionnels soient réticents à tuer la poule aux œufs d’or, même si cette poule est en pleine décrépitude et qu’il existe d’autres poules bien plus belles encore (ça, c’est de la métaphore !).

Témoignages de réussite dans les relations PME/associations. On est loin de la pub traditionnelle, et c’est le genre de modèle vers lequel je veux tendre.

L’infiltration, c’est pas bien. On est d’accord. Mais comment fait-on pour contraindre à l’identification des entreprises (ou des organisations en général) sans aboutir à un flicage généralisé d’Internet ?

Livre blanc « ciblage publicitaire et respect de l’internaute », publié par l’Interactive Advertising Bureau France et le Syndicat National de la Communication Directe. Pour être franc, je ne l’ai pas lu. Un peu marre des recommandations non contraignantes…

Une pub particulièrement perverse et avilissante, fort bien analysée. Qui veut encore acheter une Mini ?

Le 4 décembre prochain, c’est le second anniversaire de la fameuse charte UDA pour une communication responsable. Je reviendrai sur le sujet dès que le compte-rendu sera dispo.

L’endive open source : vous n’osiez pas en rêver, Perle du Nord l’a fait ! Je ne sais trop quoi en penser…

L’association des consommateurs BIO aux USA déclare la guerre aux fausses marques. En France, nul besoin d’une telle initiative, les logos sont toujours utilisés à bon escient. La preuve, on a besoin d’éditer un guide des labels pour espérer y voir un peu plus clair.

Nouvelle campagne Max Havelaar… « Faites une pause équitable », je ne suis pas certain que le commerce équitable doive être considéré comme une pause.

Développement durable : les banques communiquent trop peu. Je reviens du World Forum de Lille, et je peux vous témoigner de l’extrême réticence de ce secteur à passer du secret absolu à un début de transparence. Et pourtant, nous sommes dans la période où la moindre expérience de transparence est un avantage concurrentiel, qui fait s’aligner tous les concurrents…

Le nouveau consommateur en attente de marques plus humaines et responsables. Une fois encore, ce n’est pas moi qui le dis ; cette fois, c’est Euro RSCG C&O. Encore un léger indice que la communication doit dans son ensemble être tournée vers la confiance. C’est tout le propos de la communication responsable.

Côté actu « verte » :

La voiture électrique, dernier sursaut d’une chimère en déroute ?

Les salariés plus productifs dans les bâtiments verts (étude). Faudra-t-il en arriver à peindre tous les bâtiments en vert ?

– Pire que la deuxième guerre des boutons, la troisième guerre de l’ortie a commencé. C’est toujours aussi édifiant.

Plus d’infos sur un des nominés des prix Pinocchio du développement durable. Un bon candidat !

Photovoltaïque : le raccordement est à la traîne. C’est ce qui arrive quand un secteur est rendu si attractif par la régulation !

– Régulation : la directive européenne concernant l’écoconception est enfin publiée, et le décret relatif à l’implantation des centrales solaires au sol est également paru.

Greenpeace intercepte en mer un bateau qui fournit un EPR en matériel : et maintenant, après ce classique coup de force à la Greenpeace, on va enfin parler un peu plus de la sécurité du nucléaire ?

– La blagounette de fin : je compense mon sapin de Noël avec un arbre virtuel. Je crois qu’on a touché le fond du ridicule dans le processus absurde de la compensation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.