Revue de web #19

Côté com

– Pour commencer avec tambours et trompettes par un peu d’auto-promo : une revue de web précédente, la #17 pour être précis, m’a amenée à dire clairement tout le bien que je pensais de Néoplanète. Sa rédactrice en chef, Yolaine de la Bigne, est donc venue exprimer son mécontentement. Un échange savoureux… dont j’attends la suite avec une impatience non dissimulée !
– Je ne suis pas le seul à avoir des démêlés avec les médias « mainstream » : Jean-Jacques Fasquel vient de voir sa tribune sur le site de l’Express retirée. Alors, on fait la liste : parler de greenwashing dérange ; parler de publireportage dérange ; next ?
– Rien, mais rien du tout à voir : interview d’une marque de cosmétique engagée, qui ne s’est pas satisfaite des critères des labels bio !
– Une évidence, mais qui mérite d’être rappelée : le référencement web pas cher, il ne faut pas rêver ! (Quoi que, quand on s’y prend bien dès la création du site, ce n’est pas si compliqué !)
– La nouvelle association Culture papier fait déjà parler d’elle. Comment ? En faisant du lobbying. Après une vidéo discutable de Paper Mail, le papier fait tout pour s’attirer des ennemis. Mais pourquoi pas plus de transparence ? C’est si grave que ça ?

Côté DD & co

– Une proposition particulièrement séduisante, et qui touche un point sensible de notre société du gaspillage : étendre la garantie sur les biens de consommation à 10 ans, par Philippe Moati.
– Un reportage à recommander à tous les fans de Biocoop (et il y en a quelques-uns dans mon entourage !) : le vrac 2.0 en provenance de San Francisco. Génial ! Comme quoi, on peut faire du bon business avec du vrac…
L’avenir de l’automobile en 25 questions, un ouvrage que je n’ai pas lu, mais dont l’angle est bien vu.
Le parlement se prépare à faciliter encore l’affichage publicitaire. On parle aussi avec le Grenelle 2 d’une possibilité de sanction réelle du greenwashing. À voir une fois la loi votée et les décrets d’application parus.
La région Nord-Pas-de-Calais achète des terres pour les convertir en bio. Pour une fois qu’il y a quelque chose de notable près de chez moi !
Les noms des bénéficiaires de la PAC en 2009 sont sur le web. Ô surprise, l’industrie agro-alimentaire se taille la part du lion. Vous en déduirez ce que vous voudrez.
– Pour finir, un débat passionnant qui fait suite au film Solutions locales pour un désordre global : où il se confirme que la question des semences est un enjeu crucial… je ne suis pas un technicien, mais je sais qui a les arguments les plus convaincants. Question de communication ?

2 comments to “Revue de web #19”
    • 🙂

      Et après tout, pourquoi pas ? À condition bien sûr qu’une telle mesure soit progressive, je n’y vois pas beaucoup d’inconvénients, et pour personne, pas même les entreprises… un parti politique pour inclure cela dans son programme, siouplé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.