Revue de web #31

Je continue mon bonhomme de chemin dans la curation, de manière très artisanale, sans Netvibes, sans Scoop-it, sans Mention. Des articles longs, pleins de réflexions, un peu bordéliques… mais j’espère parfois assez riches. Aujourd’hui une édition spéciale communication, pour bronzer utile en se posant des questions sur notre beau métier.

Volkswagen-bashing (mérité)

– Dieu sait que Volkswagen a pu sortir des pubs intéressantes, souvent justes et fédératrices. Mais c’était il y a longtemps. Depuis quelques années, c’est de pire en pire : une marque qui ne sait plus quelle est son identité, et que sa communication ne fait qu’enfoncer. J’ai remarqué une insertion presse pour la Passat Alltrack, en version 7 h ou en version 10 km. Trois points : un, les voitures sur fond de nature, c’est théoriquement interdit. Deux, ce sont de mauvaises pubs parce qu’elles disent l’inverse de ce que les clients en diront. Ils ne l’utiliseront pas comme ça. Le rêve vendu est infondé ! Trois, que le seul moyen qui soit trouvé pour vendre ces gros machins, ce soit l’appel à la nature, c’est dire à quel point de médiocrité et de manque de créativité Volkswagen en est arrivé.
– En complément, un petit événementiel sympa comme tout où le message est « l’écologie, c’est aux clients de s’en soucier » – avec le petit label maison qui va bien. Moment de bravoure : à la question hardie de Néoplanète : « il y a du greenwashing derrière tout ça, non ? », la réponse est : « pas trop ».
– Remarquez, cette tendance n’est pas que française. Voyez la déclinaison sud-africaine.
– Dans la galaxie VW, on trouve aussi Skoda. Ça se passe en bas de l’affiche… « Il y a toujours quelqu’un de bien dans une Skoda ». Prix 2012 du slogan interchangeable. Essayez avec Renault, Mercedes, Tata, ou la marque de votre choix… magique, ça marche aussi !

Judiciaire ou presque

– Dans l’actu du Jury de déontologie publicitaire, un cas original a retenu mon attention. Le plaignant est la Direction générale de la santé du Secrétariat d’Etat à la santé, à ma connaissance c’est la première fois pour un organisme public. Le gouvernement actuel a donc une illustration de l’inefficacité du JDP.
Intermarché se fait taper sur les doigts par le même JDP. Réaction ? « Intermarché a aussi souligné qu’il ne s’agissait pas d’une procédure judiciaire et que l’ARPP n’avait pas de pouvoir de sanction. » Ami JDP, tu peux ramasser tes dents.
– Vraie régulation cette fois, E. Leclerc condamné en appel pour publicité trompeuse. 260 000 €, une broutille, mais à force, peut-être y aura-t-il un début de réflexion.

Études concordantes

– Selon l’AACC, 7 Français sur 10 souhaitent des marques plus transparentes (mais quelle transparence ?).
– Selon l’OIP, 8 Français sur 10 souhaitent que la communication des marques soit plus encadrée.
Étude mondiale Nielsen sur la confiance en la publicité (un must-read).
Tableau de bord de la consommation, par la Commission européenne, où il est question de pub mensongère voire frauduleuse.

Biscuits divers et forts en émotions

La nouvelle équation de la typo web (et les fontes libres, c’est du poulet ?).
Communication de crise chez Nutella – j’espère pour eux que Nutella France se prépare bien, parce que ça va secouer).
– Le plan social qui ne dit pas son nom chez TF1 s’appelle… « fitness ». Délicate attention.
Quand les créas s’attaquent à l’écologie… ils démontrent surtout pour la quasi-totalité leur grande inculture et leur dogmatisme. Il y a du boulot.
– Comme une illustration du précédent point, Perrier a été remarqué par TreeHugger : « le monde est en surchauffe, et la seule façon de le sauver est de l’eau en bouteille, livrée par une astronaute sexy ».
Fascinant récit des déboires de Kellogg’s et son pseudo-naturel. Ce n’est pas en France que l’on verrait cela… ?
– Magnifique tribune (quelqu’un connaît l’auteur ?) : le storytelling est mort, vive le discours de vérité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.