Revue de web #9

950035025_28af9265e2_m

Comme toujours, en vrac, un petit tour des nouveautés glanées çà et là sur la toile. Des coups de gueule, des questionnements et des pouces levés…

L’Anaé fait son auto-diagnostic environnemental, et comme ça elle peut se permettre d’aller faire son congrès annuel en Afrique du Sud. Alors, classe ou pas classe ?
– Tiens, on continue avec Stratégies. À la mode Stratégies : j’ai… appris avec stupeur qu’une fois qu’il s’agit de défendre la corporation, même contre les évidences, personne ne va contre le vent. Surtout pas le magazine de la profession.
– Dans les RP, on s’assoit sur la vie privée des blogueurs ou des journalistes. Ah oui, finalement, pourquoi pas.
– Plus réjouissant : pour la concertation avec les parties prenantes, suivez le guide !
Nouveau classement Greenpeace des entreprises IT. Ça commence vraiment à ressembler à une course à l’échalote.
Max qui ? C’est vrai, qui c’est celui-là ?
– Le président du Conseil général du Pas-de-Calais trouve qu’il y a trop d’éoliennes dans le département. Son principal argument : c’est pas beau. La prochaine fois que vous me le demanderez, non, je ne suis pas du Pas-de-Calais.
Kbane vous propose un éco-coach. Le mot est moche, mais Kbane, je kiffe. Tiens, finalement, je ne serais pas plutôt de Villeneuve d’Ascq, moi ?
Campagne maison familiale : un constructeur essaie de prendre de l’avance sur l’évolution à venir du secteur. Opportuniste, mais après tout, c’est le résultat qui compte, non ? Ah, attendez, on me dit dans l’oreillette que Mikit aussi. Bon, à qui le tour ?
– Le salon du greenwashing, c’est passé. Mais je suis sûr que c’était bien…
Le délicat problème des encres végétales. Où l’on s’aperçoit qu’il n’existe pas encore partout des solutions satisfaisantes, ce qui ne saurait nous dispenser d’essayer de nous sevrer de tout ce que l’on sait nocif.
– Allez, pour respecter une traditon naissante, terminons avec une bonne vieille blague des familles : Claude Marchand est nommé président du CA d’Eco-folio. Pas drôle ? OK, alors je développe. Eco-folio, c’est l’organisme chargé de la promotion de la gestion responsable du papier. En page d’accueil de son site web, ceci : « Le papier est écologique par nature. Savez-vous que la fibre végétale qui le compose se recycle 5 fois en moyenne ? » Je suis scié devant une telle erreur de langage : par nature, le papier est tout sauf écologique, puisqu’il consiste en la destruction d’arbres (mais son traitement peut éventuellement faire baisser l’impact de cette destruction). Et qui ont-ils nommé comme grand chef ? Le DG adjoint, en charge des annuaires papiers, de Pages Jaunes. Oui oui, les annuaires qui ne vous servent à rien si vous avez Internet (à quand un peu de filtrage dans les envois ???), donc qui sont un énorme gâchis de papier. Quand je vous disais que c’était une bonne blague.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.