Humour et climat : mariage impossible ?

Sculpture: OMG LOL (Detail) / Eyebeam Art + Technology Center Op

A-t-on le droit de rire de tout ? Spontanément, j’aurais tendance à répondre positivement. Futile ou grave, on doit pouvoir tout aborder avec humour et distance, surtout si l’on est concerné. L’argument de l’humour est souvent utilisé par les publicitaires, comme on l’a vu avec la Passat Bluemotion (et sa communauté Atmos). Mais il ne s’agit pas de la même chose. Ce n’est pas de l’humour, c’est de l’humour pour vendre. Mieux faire passer une pilule. Le but était, pour la Passat Bluemotion, de décrédibiliser des valeurs qui empêchent d’acheter une telle voiture. Ainsi, ils promouvaient un modèle de société passéiste, irresponsable, intenable.

Doit-on pour autant bannir toute tentative d’humour prenant comme sujet de dérision les dérèglements climatiques ? Serait-il impossible de trouver le ton juste ? La bonne personnalité ? Dernière tentative, ce buzz récent et très raccord avec l’imminence du sommet de Copenhague, avec une pub pour la sortie du dernier DVD de Jamel Debbouze :

J’avoue avoir du mal à me prononcer. Ma première réaction fut un rire franc : l’effet de surprise est massif, le changement de ton parfait. Et puis fatalement je tente de voir le sens profond. Est-ce qu’il y a un déni ou une minoration du changement climatique ? Non, du moins je ne le crois pas. Ma conclusion provisoire est la suivante : adopté !

Et vous, choqué ou pas choqué ? Est-ce excessif ou pas ? Responsable ou pas ?

via

Crédit photo : See-ming Lee, sur Flickr, image mise à disposition sous un contrat Creative Commons by-sa.

9 comments to “Humour et climat : mariage impossible ?”
    • Ah oui, quand même… ‘scuse, le djeune (le ptit Billy, c’est à cause du fromage ?), il m’a fallu quelques secondes pour décrypter, mais j’y suis arrivé. 😎

      D’un côté, je suis d’accord avec toi, la pression médiatique est un peu trop forte autour de Copenhague, et ça fait du bien de voir ça avec un peu plus de distance.

      Mais de l’autre, tu m’avoueras quand même que ta réaction de rejet est typique de ce qui peut arriver avec l’utilisation du climat dans la pub. Et que tu te quittes un excès pour tomber direct dans un autre (de l’hyper-écologie à l’hyper-consommation). J’espère ne pas avoir employé trop de mots compliqués… 😉

    • J’avais espéré un peu plus de nuance, parce que justement là tout est dans la nuance, mais je crois que ça ne sera pas pour cette fois. Bien sûr qu’on n’est pas obligés d’être comme José Bové, mais d’abord si c’est une référence à des reportages récents sur sa maison je ne pense pas que José Bové vive dans moins de confort qu’un autre. Ne pas consommer béatement, ça permet de se rendre compte de ce qui est utile et de ce qui ne l’est pas.

      Et justement, là où cette pub me semble acceptable, c’est qu’elle ne promeut pas un « produit » qui détruit l’environnement.

  1. Ça m’a aussi fait rire mais bon je la trouve un peu facile/lourde. En revanche « on nena 1 pe mar du klima mach1 i nou basin avec sa » je suis d’accord, surtout que si nous n’avions que ça comme problème mais il y a le manque d’eau, le manque de terre, etc. Et je suis de celles qui pensent que le réchauffement climatique on n’y comprends pour le moment rien… J’agis car je pense qu’il y a des équilibres à respecter et des mesures à prendre, mais on agite encore trop de vent pour un gros flan en perspective pour moi.

    Roooh le bouton « je participe ! », c’est mimi, on sent le militant!

    • Merci, Aki ! (merci à qui ?) Merci de pointer du doigt la difficulté d’évoquer le climat en 10 secondes dans une pub, avec humour, et de façon légère !!! Mission impossible, on dirait. Et l’effet de mode est partout : dans les médias, chez les publicitaires qui voient un moyen de s’introduire dans l’inconscient de leurs cibles…

      Pour revenir à Jamel, ou plutôt Djaml parce que moi aussi je peux être un djeuns (enfin, sauf le jeans taille basse, faut pas charrier), il y a une erreur factuelle. Le DVD qui protège de la couche d’ozone, mmh… comme la couche d’ozone est ce qui nous protège, s’en protéger n’a pas beaucoup de sens. Mais c’est de l’humour, donc ça passe ?

      Eh oui, je suis un militant dans tout ce que je fais… 😉 (derrière, il y a aussi la culture logiciels libres)

  2. Pour répondre à tes questions, je ne suis pas choqué, je ne trouve pas cela excessif ni irresponsable, en bref un reflet de la réalité du tout un chacun. Il y a encore trop de questions sans réponse et la manière dont on matraque les gens en les culpabilisant n’est pas la bonne méthode.

    Pour exemple de ce qui me choque et me paraît excessif : http://www.youtube.com/watch?v=fxis7Y1ikIQ

    • Salut Julien ! Ça faisait un bail… Parfaitement d’accord avec la première partie de ta réponse, pas grand-chose à ajouter. Une citation perso, peut-être : « quand on essaie de faire changer les gens d’idée à grands coups de latte dans la tronche, tout ce qu’ils font, c’est saigner ». Poétique, non ?

      Par contre, Plane Stupid (jeu de mots, plain stupid = carrément con, combien de Français l’ont compris ?) ne boxe pas dans la même catégorie. Il n’y a aucune tentative d’humour. Donc difficile de comparer, à mon avis.

  3. Et oui cela fait un bail ! Mais je suis toujours un lecteur, j’ai juste peu de temps pour commenter…

    En fait mon lien c’est plus dans l’idée de la culpabilisation en rapport avec le tout premier commentaire de ton billet. En fait c’est peut être même un autre sujet…
    Dans tout les cas, la vidéo de djamel me choque moins que celle de planet stupid. Bref…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.